Bienvenu.e.s sur le site de l’écologie de rupture !

DEUXIEMES RENCONTRES D’ETE DE PEPS

DATE : 23- 26 août 2020

LIEU :

Installé au cœur de la vallée de la Drôme et aux contreforts du Parc Naturel Régional du Vercors, leGîte de Roquebel 26310 Recoubeau-Jansac ((Pour tout renseignement sur l’accès, les transports et l’environnement) :

https://www.roquebel.com

INFORMATIONS PRATIQUES :

L’entrée est à prix libre mais le soutien à PEPS est très recommandé :

  • soit sur le site par Hello Asso :

https://www.helloasso.com/associations/pour-une-ecologie-populaire-et-sociale/adhesions/adhesion

  • soit par chèque à envoyer à l’ordre et à l’adresse de PEPS, 25 rue du Moulinet, 75013 PARIS

Restauration biologique, locale et végétarienne sur place, draps non fournis (4€ par personne pour le séjour). Pour celles et ceux qui arriveraient le samedi 22 au soir, nous contacter.

Inscription obligatoire pour les repas et les hébergements.

A proximité du gite : camping municipal disponible
Inscription en ligne : Fiche d’inscription des 2ème rencontres d’été de PEPS à adresser jusqu’au 10 août

https://framaforms.org/inscription-rencontres-ecologie-populaire-et-sociale-1591784005

ELEMENTS DE PROGRAMME :

Depuis la constitution de PEPS, en novembre 2019, le conflit des retraites, les élections municipales, le Grand Confinement, le mouvement antiraciste comme les soulèvements à l’échelle transnationale de l’année écoulée (Algérie, Chili, Liban…) sont l’expression d’une résistance

  • La question territoriale et l’Etat :

Après les municipales et avant les élections départementales et régionales, comment le communalisme change le monde ? Le communalisme ce n’est pas seulement le municipalisme libertaire, c’est aussi le confédéralisme démocratique qui s’appuie sur une vision écologique et décroissante, la démétropolisation et une prise en compte des bio-régions. Le Grand confinement a aussi remis le rôle de l’Etat au centre des préoccupations à travers la pénurie de masques, de tests, d’appareils respiratoires, la crise de l’Hôpital public ? Quelle planification écologique, quel est notre rapport à l‘Etat ? Comment le subvertir à partir des territoires ?

  • Travail et revenu, droit à l’existence 

La crise sociale à l’issue du Grand Confinement nous oblige à la fois à reposer la question du travail (relocalisation et reconversion, autogestion et socialisation…) et celle d’un revenu garanti pour toutes et tous (revenu d’existence, universel, revenu de base ou salaire à vie, rapport à la gratuité)

  • Quel antiracisme politique ?

Avec la vague antiraciste aux Etats -Unis, dans le monde et en France, avec le Comité Adama, une nouvelle génération se lève dans les quartiers populaires pour combattre le racisme d’Etat. Comment décoloniser les imaginaires ? Quelle écologie décoloniale pour combattre le racisme environnemental, comment construire un mouvement antiraciste convergent avec les autres mouvements sociaux ?

  • Coronavirus, effondrement, décroissance choisie, Jour d’Après ou An 01 ? : quelles perspectives politiques ?

Mardi après-midi, Assemblée politique : De nombreux Appels au Jour d’après sont nés du Grand Confinement appelant à se fédérer, à se rassembler, à s’organiser pour créer une alternative politique :  Comment construire un Front populaire écologique ? Quelles propositions pour imposer une stratégie de décroissance choisie face à l’effondrement qui vient ?  Quelles issues politiques pour le mouvement social ? Nous en débattrons en présence de représentants de plusieurs de ces appels et des forces politiques proches de PEPS.

  • Des ateliers

Culture, éco-féminisme, résistance aux crimes industriels agroécologie, Gilets Jaunes et écologie, alternatives d’entraide autogérées… auront lieu. Des soirées culturelles (projection de film, conférence gesticulée, concert) clôtureront chaque journée.

Les deuxièmes Rencontres d’été de PEPS sont ouvertes à toutes celles et tous ceux qui se retrouvent dans une écologie de rupture avec le capitalisme vert.

Cette réunion co-organisée par PEPS Isère et PEPS-Confédération est soutenue par le Mouvement Ecolo, la Coopérative Politique Ecologie Sociale, Décroissance Occitanie, ACIDES, Emancipation Collective, Alternatives et Autogestion 

Le programme et les intervenant-e-s sont encore susceptibles d’évoluer.

mail : appeleps@lilo.org  facebook :https://www.facebook.com/events/613788819516680/

Dimanche 23 août

9h30 – 12h Retours d’expériences militantes 2020


14h – 16h. ATELIeRs

• Les crimes industriels. Animé par Marjorie Keters
(ACIDES /PEPS 93), Jean Luc Debard (Alternatives et Autogestion/PEPS) et
Paul Poulain (PEPS/Émancipation collective. Spécialiste de la maîtrise des
risques industriels).
• Régions et Peuples en lutte : Bretagne, Catalogne… : Animé par Cyril
Cognéras ( PEPS Limousin).

14h – 16h. Table ronde
• Sécurité humaine et la militarisation du monde. Animé par Ben Cramer,
journaliste écologiste.
Dernier ouvrage paru : « Guerres, paix et écologie »
(édition Yves Michel 2014)
16h30 – 19h. Tables rondes
• L’agro-écologie et le droit à l’alimentation : transition agroecologique
territoriale et transformation des systèmes agricoles mondiaux: le
mythe du local face aux lobbys du global

Animé par Olivier De Schutter : Rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême
pauvreté et les droits de l’homme, ex -rapporteur du Droit à l’alimentation,
(2008 – 2014)
Sabine Girard (chercheuse INRAE membre du groupe agroécologie de la
Biovallée).
• Municipalisme libertaire – bio région – territorialisation –
confédéralisme.
Animé par :
Christian Sunt ( PEPS / Décroissance Occitanie)
Guillaume Faburel, auteur des «Métropoles barbares» (Réseau des territorialistes)
Élise Gaignebet, traductrice de « La vie de Murray Bookchin – Ecologie ou
catastrophe » – Janet Biehl
Renaud Duterme, (Comité pour l’annulation de la dette du Tiers monde).
Auteur du « Petit manuel de géographie de combat »

20h15. Atelier Culture et écologie. Animé par Yves Frémion, Président du
Syndicat des Écrivains et animateur de PEPS Culture.
21h. Projection « Ni les femmes, ni la terre »

Lundi 24 août

9h30 – 12h. Ateliers
• Bio-régions versus Métropolisation. Guillaume Faburel
Municipalisme, Confédéralisme. Patrick Farbiaz, Christian Sunt
• État. Jean Lafont (PEPS)
• Éducation populaire et municipalisme. Paul Poulain
(PEPS/ Emancipation Collective)


14h – 16h. Table ronde
Éco-féminisme.
Débat animé par la commission
éco-féminisme de PEPS
En présence de Fatima Ouassak, fondatrice du Front des Mères, et
Jeanne Burgart Goutal, professeur de philosophie, autrice de « Être
éco-féministe » (Éditions L’Échappée)


14h – 16h. Ateliers
Présentation d’alternatives autogestionnaires.
Animé par Roger Wintheralter (PEPS/ Alternatives et Autogestion)
La Carline / Centre de santé autogérée d’echirolles
16h30 – 19h. Ateliers
• Revenu et travail.Benoît Borrits, Co-fondateur de l’Association Autogestion, Auteur de : « Au-delà de la propriété, pour une économie des communs »

Michel Lepesant, décroissant – chercheur, animateur du Mouvement
français du Revenu de base

Antonella Corsani, Enseignante-Chercheuse du travail (Paris 1IDHES).


20h30. lectures
«Petits contes écolos à l’usage des cons et des mal comprenants».
Par
Yves Frémion.


21h. Théâtre « Paroles de Fralib 1336 » de Philippe Durand.

Mardi 25 août

9h30 – 12h. Ateliers
Types de revenu.
Michel Lepesant.
Autogestion économique. Benoît Borrits.
Autogestion concrète / Autonomie sociale. Christian Sunt, Décroissance
Occitanie/ PEPS
Distributisme et monnaie. Roger Winterhalter.


14h – 17h. Table ronde
Crises, Effondrement et perspectives politiques : comment se fédérer
? Animé par Elise Lowy (PEPS)

Xavier Ricard Lanata (Appel Retour sur Terre), auteur de « La
tropicalisation du monde ».

Corinne Morel Darleux : écologiste sociale, Appel Covid – Entraide,
autrice de « Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce ».

Michel Lepesant. Appel : « Confinement, en demi-résonance avec notre
décroissance »

Benoît Borrits : Appel « Se Fédérer »

Stéphane Lavignotte : Appel « Ne pas redémarrer »

Leïla Chaibi : députée européenne FI


17h30 – 19h30 Table ronde
Politique antiraciste et écologie décoloniale.
Animatrice et introductrice : Bénédicte Monville, conseillère Régionale
IDF, et Conseillère municipale de Melun (PEPS).
– Rokhaya Diallo. Journaliste, militante féministe intersectionnelle et
décoloniale, dernier ouvrage paru : «La France, tu l’aimes ou tu la
fermes ? » (Textuel, octobre 2019)
– Eva Doumbia. metteuse en scène, membre fondatrice du collectif
d’artistes Décoloniser les arts.
– Danièle Obono : députée insoumise
– Malcom Ferdinand (sous réserve). Auteur de « L’écologie décoloniale »
– Claude Llena. enseigne l’économie et le social en Chine, auteur de
« Cochabamba, quand l’informel chasse la misère » (2012)

21h. Concerts La Sève (Soukouss) + Tigadrine (Groove du désert)

Mercredi 26 août

9h30 – 11h. Réunion des composantes de PEPS
11h – 13h30 Plénière sur le fonctionnement, la communication et la
feuille de route de PEPS