Elargissons nos luttes, Paul Poulain, Emancipation Collective / PEPS

En cette période de coronavirus, je souhaite partager mon ressenti de ce tragique événement avec celles et ceux qui se retrouvent dans les idées de l’écologie sociale.

Le coronavirus va bouleverser le monde et nos modes de vie. Il est envisageable que la conscience de classe se développe comme rarement dans l’histoire. Les gens ressentent déjà de la colère, de la tristesse qui les amèneront on l’espère à réclamer un changement de nos institutions. A la sortie de cet épisode, il sera nécessaire de créer du liant pour développer un imaginaire positif et mettre sur la table des propositions d’alternatives que chacun.e pourra s’approprier. Notre rôle en tant que sympathisant.e.s de l’écologie populaire sera de partager notre temps entre soutien aux luttes, production de nouvelles idées et éducation populaire.

De nombreuses personnes se retrouvent dans des situations encore plus précaires qu’à l’accoutumée. Cette crise révèle et amplifie les profondes inégalités qui gangrènent nos sociétés. L’urgence sanitaire et économique que nous connaissons et qui va s’amplifier risque de faire passer en arrière-plan les sujets d’écologie sociale.

La mise en œuvre de l’éducation populaire n’est pas possible actuellement car nous sommes dans l’obligation de restreindre nos interactions à nos cercles proches et nos échanges sur les réseaux sociaux ont tendance à toucher des personnes qui nous ressemblent. Par conséquent, la période est plutôt propice à entretenir l’entre-soi.

Profitons de ce temps pour nous préparer et réfléchir à nos pratiques. A la fin de cette épidémie, le moment sera plus opportun pour échanger de manière horizontale avec les personnes que nous côtoyons habituellement peu avec l’idée d’un apprentissage mutuel. Nos échanges ressortiront grandis si nous parvenons à faire communiquer les idées de l’écologie sociale avec les savoirs et les expériences plurielles qui font la richesse de la société. Il faudra être vigilant à ne pas parler « au nom de », mais d’écouter et d’entendre celles et ceux qui ont vécu au plus près les difficultés de la crise sanitaire et du confinement.

Comme les militant.e.s de l’écologie sociale le font depuis des décennies, Il faudra prendre du temps et de l’énergie pour soutenir les luttes à venir comme celle des soignant.e.s. Iels commencent à envisager une mobilisation massive après la fin de la pandémie pour que l’hôpital public ait les moyens de soigner toutes et tous dans de bonnes conditions. Néanmoins, ces luttes peinent à être massives et à toucher toutes les personnes précarisées. Nous devrons donc multiplier nos interactions du quotidien avec celles et ceux qui ne se retrouvent pas dans les grandes mobilisations sociales.

Pour co-construire une société permettant à toutes et à tous de vivre dignement et de manière soutenable, nous avons besoin d’échanger avec un maximum de nos concitoyens.nes, en évitant d’imposer nos idées telle une prétendue élite éclairée. La mise en œuvre du municipalisme libertaire, les services publics que nous souhaitons développer, l’organisation d’un travail émancipateur… Les enjeux sociaux et économiques nécessitant des discussions collectives ne manquent pas.

La solidarité inédite qui se met en place grâce au travail quotidien des travailleurs.euses du care ou encore l’entraide entre voisin.e.s est un bol d’air en ces temps sombres. Pour que cela ne reste pas lettre morte, il est nécessaire qu’un changement politique, économique et social advienne. Pour ce faire, partons échanger avec des inconnu.e.s dès la fin de la crise sanitaire !

Paul Poulain, Emancipation Collective / PEPS, Rennes, le 6 avril 2020

Nous contacter :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :