L’Edito de PEPS : Cinq ans après la Cop 21, le nucléaire comme solution pour sauver le climat, c’est remplacer la peste par le choléra.

Tous les responsables  politiques  y compris Julien Bayou  et Yannick Jadot EELV ont versé des larmes de crocodiles après le  décès de Valéry Giscard D’Estaing. Nous pas ! Nous n’oublions et nous ne pardonnons pas que ce Président « jeune et moderne » a engendré une politique nucléaire meurtrière à tous les sens du terme. Le 31 juillet 1977, près de 60.000 antinucléaires convergeaient vers le site de la centrale en chantier de Superphénix, à Malville, en Isère. La violente répression causait une centaine de blessés et la mort de Vital Michalon, militant antinucléaire de 31 ans. Dès le mois de juin 1975, un conseil des ministres programme, le lancement de 29 réacteurs supplémentaires. Mais ce n’est pas tout : Durant son septennat, Giscard autorisera plus de 40 essais d’explosion nucléaire alors que dans les instances internationales, il parle de désarmement. Bref le pays est dirigé par un président pro-nucléaire.

Comme aujourd’hui : 45 ans après VGE, Macron clame haut et fière sa croyance envers le nucléaire civil et militaire dans l’interview à Brut. Cette fois -ci il ose s’appuyer sur la lutte contre le changement climatique pour soutenir une énergie qui de Tchernobyl à Fukushima, a plus que montré sa dangerosité. Des déchets de Bures à la gabegie de l’EPR de Flamanville, le lobby nucléaire, véritable Etat dans l’Etat continue à défendre cette exception française. L’Allemagne a renoncé au nucléaire, la Belgique vient de le faire mais la France s’entête. Le nucléaire n’est pas une solution mais le problème :

  • Les installations nucléaires sont vieillissantes : deux tiers des réacteurs approchent la date fatidique de 40 ans, durée de vie pour laquelle ils ont été construits.
  • Les déchets nucléaires seront radioactifs durant plusieurs siècles. Or chaque année, 23 000 m3 de déchets nucléaires sont produits. Tous les ans, 1 200 tonnes de combustible usé, sont refroidies dans 63 « piscines nucléaires » à côté des réacteurs : elles ne sont pas officiellement comptabilisées comme des « déchets » car elles sont dites « recyclables ». Celles de l’usine de La Hague, en Normandie, plus de 10 000 tonnes sont entreposées sans compter sur les millions de mètres cubes de déchets radioactifs liquides rejetés dans la mer de La Manche par l’usine de La Hague… de nombreux accidents, incidents sont révélés régulièrement sur les centrales nucléaires.
  • L’indépendance énergétique de la France grâce au nucléaire est un mythe.  Chaque année la France importe de l’électricité de l’Allemagne. Mais surtout, l’uranium qui alimente le nucléaire civil et militaire provient pour une large part du sous-sol africain. Dictatures, pollutions, conflits armés : la demande de ce minerai a des conséquences dramatiques au Niger et plus largement en Afrique parce que si la France s’est engagée au Sahel c’est aussi et surtout pour protéger s chasse gardée de l’uranium !
  • Enfin le nucléaire devient plus cher à moyen terme que les énergies renouvelables. Areva est en quasi faillite, EDF s’endette de façon insoutenable. 43 ans après la mort de Vital Michalon Superphénix est en démantèlement depuis plus de 12 ans et pour de nombreuses années encore… Le coût du démantèlement du réacteur est estimé à plusieurs milliards d’euros, pour un coût de construction dépassant les 12 milliards d’euros et l’EPR est devenu un scandale d’Etat.

45 ans après Giscard, le secteur nucléaire mondial est en crise, et plus particulièrement en France.Mais le lobby nucléaire persiste toujours à nous enfoncer dans l’impasse nucléaire.

Malgré son prisme pro-nucléaire, Macron ne respecte pas ses engagements sur le climat. Cinq ans après la Cop 21 tenue à Paris, selon le Réseau Action Climat, la France ne réduit pas ses émissions de gaz à effet de serre. La Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) indique une feuille de route avec une baisse moyenne de 2,5 % par an, pour atteindre l’objectif de neutralité carbone en 2050. Or pour 2019, cette baisse a été de moins de 1 %. Compte tenu du retard accumulé depuis 2015, le Haut Conseil pour le Climat estime qu’en 2025, les réductions annuelles devraient être de 3,3 %. De plus, une hausse émissions de gaz à effet de serre “autorisées”, a été effectuée en 2019. La part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie est passée de 15,1 % en 2015 à 17,2 % en 2019. En Allemagne, elle est de 40 %. Dans le secteur des transports, qui représente plus de 30 % des émissions de gaz à effet de serre françaises, les émissions n’ont baissé que de 1,5 %, alors que les objectifs de 2015 prévoyaient une baisse de 15,1 % entre 2015 et 2019…La liste des renoncements pourrait continuer : industrie, BTP, Agriculture. Le gouvernement cède face aux promoteurs, aux patrons, à l’industrie agro- alimentaire.

Pour Macron, comme pour Giscard, Sarkozy ou Hollande , l’écologie ça commence à bien faire. Macron vient de montrer comment il méprisait les 150 citoyens de la Convention citoyenne  sur le Climat. Il s’assoit sur tous ses engagements et après avoir refusé leurs taxes sur le capital, leur moratoire suer la 5G, le crime d’écocide remplacé par un simple « délit » et ses principaux engagements, il s’apprête à faire une loi qui transforme en peau de chagrin les propositions citoyennes.

Ce n’est pas pour les militants de PEPS une surprise. Tous les gouvernements qui se sont succédés ont  fait des politiques anti écolos. Une raison commune : ils ne voient leur salut que dans la croissance productiviste. Leur imaginaire capitaliste les empêche de considérer un autre modèle économique. La rupture écologiste suppose la rupture avec le mode de production et de consommation capitaliste. Cinq ans après la Cop 21, le combat pour la  Justice sociale et climatique ne fait que commencer. Vital Michalon, Rémi Fraisse on ne vous oubliera pas.

#PatrickFarbiaz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :